Réseau International Ambiances | International Ambiances Network 

Nouvelles du Réseau | Network News


id = "FBMainForm_1166755" action="/news.html" method = "post" onsubmit = "return false" >
News
<< Retour à la Liste


Soutenance de thèse, Université de Carthage, Tunisie
par International Ambiances Network on 


Le régime ambiantal dans l’architecture moderniste de Jacques Marmey. Cas du Lycée de Carthage

Soutenance de thèse de Alia Sellami Ben Ayed, architecte, assistante à l'ENAU de Tunis, Equipe de recherche sur les ambiances (ERA) - Affiche

Jeudi 27 mars 2014, 8h30, Université de Carthage, Ecole nationale d'architecture et d'urbanisme de Tunis, Ecole doctorale Sciences et ingénierie architecturales

Jury

  • Jean-Lucien BONILLO, professeur, INAMA, ENSA Marseille, rapporteur
  • Jean-Paul THIBAUD, directeur de recherche CRESSON, UMR 1563 CNRS, rapporteur
  • Saïd MAZOUZ, professeur, Université Larbi Ben Mhidi, Oum El Bouaghi, président
  • Chiheb BOUDEN, professeur, ENIT, Tunis, examinateur
  • Jean-Pierre PENEAU, professeur honoraire des écoles d'architecture, directeur de thèse

Résumé

Dans la sphère architecturale d’Afrique du Nord, la production moderniste de Jacques Marmey est souvent citée comme référence. En prolongement des recherches dont elle a fait l’objet, et qui privilégient l’aspect formel, nous avons entrepris d’élargir la visée à la question du vécu sensible. Il s’agit ici d’évaluer la manière dont l’architecte transpose, conçoit et met en forme l’ambiance dans le projet. Le travail prend appui sur le Lycée de Carthage qui constitue, sans nul doute, le fleuron de son œuvre construite.

Se fondant sur les avancées théoriques et méthodologiques qui marquent le développement international de la thématique des ambiances, le travail s’inscrit dans une démarche de type interactionnel. Cette démarche nous permet de croiser analyse architecturale, évaluation des paramètres physiques en situation, relevés des actions, recueils et analyse des discours en contexte. La recherche se déploie en deux moments : la reconstitution de l’univers de conception de l’architecte ; la restitution de l’ambiance vécue dans le Lycée.

L’objectif vise, d’une part, une meilleure connaissance des mécanismes de référenciation mis en œuvre par l’architecte et, d’autre part, la mise au jour de « dispositifs ambiantaux » - agrégeant forme construite et effets produits - transposables dans le projet.

Abstract

In the architectural sphere of North Africa, the modernist production of Jacques Marmey is often quoted as a reference. In continuation of the researches that dealt with it, and which favor the formal aspect, we decided to further the studies on the sensitive real-life experience. Thus the purpose of the work is to estimate the way how the architect transposes designs and shapes the atmosphere in the project. The research takes support on the high school « Lycée de Carthage » which constitutes, undoubtedly, the jewel of his work.

Based on the theoretical and methodological advances which mark the international development of the theme of the atmospheres, the work fits in an interactional type approach. This approach allows us to cross all of the architectural analysis, the evaluation of the physical parameters in situ, the observation of the actions, the collection and the analysis of the speeches in context. The research is carried out in two parts: the reconstruction of the design’s world of the architect; the restoration of the atmosphere lived in the « Lycée de Carthage ».

The objective is, on one hand, a better knowledge of the mechanisms of reference operated by the architect and, on the other hand, the highlighting of « atmospheric devices » - aggregating constructed shape and produced effects – that would be transposable in the project.

Lien Permanent
Commentaire  Rechercher  
Commentaires

Aucun commentaires.
 
Flux RSS